Portraits de véganes·Végétarisme et véganisme

Portrait de véganes #1 : Théo, homme végane

Bonjour bonjour ! J’ai décidé de lancer une nouvelle série d’article dont j’espère pouvoir vous en poster un par semaine. Chaque semaine je voudrais donc vous poster le parcours et les pensées d’un.e végane/végéta*ie.ne, que ce soit parmi mes ami.e.s, mais aussi d’autres bloggeureuses que j’essaierai de contacter ! J’espère que ce nouveau concept (du moins sur mon blog) vous plaira, n’hésitez pas à me donnez vos retours 🙂

Mon invité du jour !

Pour cette première édition je vous présente Théo, 20 ans et végane depuis environ 6mois. Il est étudiant en biologie et souhaite s’orienter dans la biologie végétale (en effet il préfère éviter les dissections animales!). Il partage sa vie avec un chat et un chien, et une famille humaine, dont sa mère, végane aussi.

Outre son intérêt pour la vie animale et végétale, il adore les jeux vidéos et regarder des films, et particulièrement ceux de Christopher Nolan !

Je lui laisse maintenant la parole :

micro.gif
Comment as-tu été sensibilisé à la cause végane/antispéciste ?

C’est ma mère qui s’y est intéressée la première il y a quelques années, elle a commencé à suivre ce que faisait L214 et à réduire nos consommations en viande principalement. A la base j’y étais réticent et croyais dur comme fer que la viande était nécessaire, mais, au fil du temps j’ai fini par me remettre en question, ma mère et les vidéos sur les abattoirs aidant.

La transition a-t-elle été difficile pour toi ? A-t-elle pris du temps ?

Je ne mangeais déjà presque plus de viande grâce à ma mère et arrêter les autres POA n’a pas été très difficile, je ne bois plus de lait depuis longtemps, en réalité j’ai surtout dû abandonner le fromage mais je l’ai vite oublié, aujourd’hui rien de tout ça ne me manque. Cependant, j’ai deux poules dans mon jardin et je mange encore leurs œufs, j’estime que cela ne va pas à l’encontre de ma vision du véganisme.

Sinon, je suis devenu végétalien très rapidement, du jour au lendemain en fait, mais bien sûr il m’a quand même fallu une ou deux semaines pour connaître les aliments qui peuvent remplacer les POA et adapter mon alimentation.

La viande saignante est souvent associée à l’image de l’homme viril, comment te sens-tu par rapport à ça ? Penses-tu qu’il est plus difficile pour un homme de remettre en question son alimentation et son rapport aux animaux ?

J’avoue que je n’y ai jamais vraiment pensé, j’imagine que ça prouve que je ne suis pas très atteint par ça. Mais c’est vrai que ne connais que des femmes véganes et peut-être que l’image de l’homme viril et fort qui est ancrée dans la société peut être un facteur qui empêche un homme de se remettre en question sur ce genre de choses.

Comment conçois-tu ton engagement pour les animaux ? Milites-tu ou souhaites tu militer ?

Pour l’instant mon engagement se limite à ma consommation. J’ai conscience qu’une personne omnivore qui milite pour la cause animale et fait des dons à des associations a plus d’impact que moi mais je ne souhaite pas m’engager plus que ça. Pour l’instant en tout cas, je ne sais pas ce que j’en penserai plus tard.

Comment concilies-tu ton véganisme avec ta vie familiale et sociale ? Est-ce que ça a été dur à faire accepter ?

Etant donné que ma mère est devenue végane en même temps que moi ça n’a pas été dur d’en parler et de le faire accepter à ma famille qui l’a juste accepté sans réellement s’en intéresser. Mais je préfère ça à des moqueries ou des critiques.

Au début j’avais peur d’en parler à mes amis, mais j’ai été agréablement surpris, ils l’ont très bien accepté et m’ont même félicité pour certains en disant que j’étais courageux. D’autres s’y sont même intéressé et m’ont posé des questions.

Je pense que j’ai de la chance de ce côté-là, ce n’est pas tout le monde qui a un entourage si compréhensif et ça peut être difficile d’assumer son choix face à tout ses amis et surtout sa famille.

Trouves-tu que ta génération acceptes plus facilement de se remettre en question et de lutter pour des sujets comme l’écologie, l’antispécisme…etc ?

Je pense pas que notre génération et donc notre accès à internet change notre intérêt pour l’écologie puisque bien avant il existait des luttes contre le nucléaire par exemple. Je pense que ça change surtout la vitesse à laquelle on est sensibilisé.

Forcément, maintenant avec internet on peut voir ce qu’on veut, et ce sont des vidéos dénonçant des abattoirs qui m’ont aussi aidé à me remettre en question et à réaliser comment sont traités les animaux.

 


Et vous ? Quel est votre parcours ? Avez-vous quelque chose à dire à Théo ? Pour vous aussi l’image de la viande saignante est assimilée à la virilité ?
Dites- moi si ce format d’article vous a plu !
Et si vous souhaitez témoigner, n’hésitez pas à me contacter 🙂

Pour être au courant de la publication des prochains articles n’hésitez pas à me suivre sur Twitter : Fragments d’Hylfee, sur mon profil Hellocoton Fragment d’Hylfee ou à vous abonner sur WordPress avec le bouton en haut à gauche !

Hylfee

Publicités

2 commentaires sur “Portrait de véganes #1 : Théo, homme végane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s